« Chantier : Sablage | Accueil | 2011, le voyage commence ... à Strasbourg »

31 décembre 2010

Commentaires

did

Nous vous surveillons du coin , bon courage à vous 2. A bientôt, nous partons pour des vacances Tunisie, 3 semaines...à bientôt. didier et Valérie.

Skol

Merci de ce clin d'oeil Didier et Valérie, on vous souhaite un bon break tunisien! on pourrait passer vous voir en remontant de Noirmoutier à Lorient, après la remise à l'eau ?
Isabelle et Ariel

Skol

Un petit point après le premier été et un carénage en beaching :
- le brossage intermédiaire est assez physique avec une brosse nylon maniée à la main ou au bout d'un manche à balais,
- le brossage permet de retrouver une carène absolument propre,
- c'est un vrai plaisir de caréner ainsi sans soucis de rejets toxiques

la suite au printemps, lors de la premiere sortie de l'eau.

PS: nous avons rencontré un autre jurançon SCAPIN qui est traité à l'inversalu. propriétaire content.

david choplin

bonjour,
j'ai lu avec interêt votre traitement de coque au zinc silicaté.
j'ai plusieurs questions:
votre carenage a été fait combien de tps aprés la mise à l'eau?
qd vous dites brossage physique les algues et coquillages s'accrochent mieux sur la coque qu'avec un anti foulling?
quel materiel spécifique pour cette application?
quel à été le coût total de cette peinture matiére et location eventuelle?
est ce compatible avec le programme d'un deriveur integral?
je renove actuellement une coque alu (via36) et me dispenser pour 10 ans d'entretien d'oeuvre vive m'interresserai.
merci, david.

Skol

Bonjour David,

Attention il ne s'agit pas de se dispenser d'entretien ! il reste des soins à apporter aux oeuvres vives, ce brossage régulier et une nouvelle couche de zinc de temps en temps (tous les ans ou tous les 2 ans selon le bassin de navigation). et en outre, la nouvelle couche nécessite une sortie de l'eau pour 48h donc ne peut pas se faire à la marée.

Pour nous, c'est le coté ECOLO qui a pesé très lourd dans la balance.

Ce premier "carénage à la plage" a été fait 3 mois après la mise à l'eau, donc l'encrassement est plus rapide qu'avec un antifouling, comme annoncé par META.
A trois mois, il s'agissait seulement de petites algues et salissures , une sorte de duvet, qui part très bien avec un brossage énergique à la main avec une brosse nylon toute bête. La brosse s'encrasse vite avec ce duvet mais on la secoue un peu dans l'eau et voilà.
l'état de la coque après ce brossage était "comme neuf" mais nous étions encore immergés, donc inspection imparfaite.
Nous prévoyons de sortir le bateau de l'eau avant l'été prochain, pour une inspection très minutieuse de l'intégralité de la coque, et un renouvellement de la couche de zinc de surface.

pour le cout et le procédé, il est indispensable de vous rapprocher de META (site internet dans un premier temps) il y a des fiches techniques , des recommandations pour la préparation de surface (sablage) et des estimations de quantité de produit selon la coque.

david choplin

ok merci pour ces precisions et trés grande reactivité.... je continu à étudier votre blog bien instructif.
cordialement,david.

Le Tahitien

Bien le bonjour les Skol,

Je lis votre blog avec d'autant plus d'intérêt que je connais votre bateau pour avoir fait partie de l'association pour laquelle il naviguait avec ses anciens propriétaires!

Je suis sur le point d'acquérir un Jurançon moi aussi. J'ai quelques questions rapport aux travaux que vous avez effectués sur Skol. Vos réponses seront déterminantes pour mon achat.

Chez qui avez vous fait la réparation de votre coque suite à l'échouement? Combien cette réparation vous a t'elle coûtée? Combien de temps a t'elle pris?
Le lest de Skol est il en plomb ou en fonte? Avez vous des problèmes d'électrolyse à la jonction lest/coque?
Pour le traitement au zinc sillicaté, est il possible de mettre de l'antifouling par dessus pour conjuguer les deux effets ?(étant entendu que l'aspect écologique serait alors réduit à néant.)
Je m'arrête là pour le moment et j'attends vos réponses avec impatience, surtout pour les réparations de la coque.
Ah si, une dernière question: Si vous avez connaissance de propriétaires de Jurançon qui accepteraient de vendre leur bateau, merci de me faire signe à Crinor50@free.fr !
Le Tahitien

Skol

Bonjour Le Tahitien, que de questions techniques !
Voici nos réponses, nous espérons qu'elles vous seront utiles.

Travaux de réparation : il est important de distinguer les travaux sur la coque elle-même (chaudronnerie) et les travaux de démontage et remontage des aménagements intérieurs (menuiserie, plomberie, etc...). pas les mêmes compétences, pas les mêmes matériaux, équipements ....

La chaudronnerie a été faite par des professionnels du Chantier Batwell à Port-du-Bec qui dispose de quelques excellents pointeurs et soudeurs mais a nécessité une supervision rapprochée en ce qui concerne les risques d'électrolyse. (habitués à souder des bateaux de labeur qui rentrent au port tous les soirs, peu soucieux des effets à long terme d'un boulon inox vissé dans la masse alu....ce que nous avons fort heureusement pu stopper à temps.)

Le démontage-remontage a été effectué par nous-mêmes à 80%, avec une aide ponctuelle des ouvriers de l'atelier "aménagement" qui a fermé depuis. Ce choix d'engagement de nos forces dans le chantier a été initialement dicté par des considérations financières et s'est finalement avéré le meilleur choix pour des raisons de coût, de calendrier, de qualité et aussi pour l'apprentissage poussé des entrailles du bateau que cela nous a apporté.

Coût global du chantier réparation : supérieur à la valeur vénale du bateau (la totalité de l'indemnité d'assurance y est passée, en plus de nos heures de travail).

Durée globale du chantier : 10 mois calendaires (août 2010- mai 2011), avec beaucoup de temps morts.

Lest : il est en fonte. Nous n'avons aucun problème d'électrolyse entre coque et lest, car le lest est isolé de la coque au moyen d'une lame de fibre de verre / résine épaisse de plusieurs millimètres qui isole mieux que la lame de contre-plaqué prévue par l'architecte. Ce montage est un hasard, du à une erreur d'ajustement lest/coque du chantier initial, qui a nécessité la création de cette lame de résine pour compenser l'écart. Un heureux hasard. Le déquillage est assez facile, ne pas hésiter à le faire sur un bateau qui présenterait des traces d'électrolyse, pour remplacer la lame de contre-plaqué par quelque chose de plus isolant. Attention également à l'isolation des boulons de fixation du lest, il faut être hystérique à ce sujet.

Traitement : le zinc sillicaté peut être recouvert d'un antifouling, moyennant préparation aussi complète et coûteuse que sur coque nue non traitée. Voir avec le chantier Meta, fournisseur du Zinc sillicaté. Mais quel intérêt ?

Nous n'avons pas de piste à vous suggérer, mais apprécierions d'être tenus informés de votre recherche et achat éventuel.

Le Magicien

Bonjour Skol
Voilà six ans sur vous avez appliqué..quand concluez vous eu jours d'aujourd'hui...
Personnellement j'habite en Calédonie et j'avais un alu un Kerguelen mais je suis passé en cata bois latté fibré mais méta reste encore une envie à essayer.. en espérant que vous soyez toujours sur l'eau.merci le Magicien

isabelle

@ Magicien : six ans déjà ? Ah, oui !
Il ne nous viendrait pas à l'idée de faire machine arrière. Le besoin plus fréquent de carénage à la plage ne nous pèse pas, ça permet de vérifier l'état des dessous régulièrement. Avantage d'un dériveur lesté qui se couche très gentiment sur le sable ou les galets. Et quand on carène, on peut y aller vigoureusement car la surface de l'alu traité est très dure. Bref, ça nous va. Nos tentatives de retarder le développement des algues avec l'anti-fouling a ultra-sons ne sont pas toujours concluantes mais on persiste tout de même.

Le Magicien

Oh trop cool merci de votre réponse.conrent de vous savoir encore sur l'eau..je manque un peu de temps mais je vais le prendre pour savoir où vous êtes ..bisous à plus tard Cyril le Magicien

bruno

salut les skolls,
auriez vous un petit retour d'expérience à propos de l'inversalu dans la durée ?
d'avance merci !

isabelle

@ Bruno,
Merci de ne pas écorcher le nom de notre fier navire, (un seul l) il pourrait se vexer!
Le "petit" retour d'expérience vient d'être évoqué en commentaires juste au dessus de votre question: Pas question de revenir en arrière!

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)