« Puerto Deseado au chausse-pied | Accueil | Les Shadocks : Ga - Bu »

27 juin 2018

Commentaires

michel fromm

C'est avec énormément d'intérêt que j'ai lu cette synthèse et ces perspectives.
J'aurai tant de choses à dire...
J'ai aussi beaucoup d'admiration pour ce que vous faites et pour la façon dont vous partagez votre expérience.
En tout cas, de mon point de vue, pour parler d'un point particulier de votre récit ce n'est pas la France à elle-seule qui a changé mais bien le Monde, pour ainsi dire dans sa totalité qui dérive.
Et vous le savez sans doute, c'est partout que nous voyons ce qu'il y a de plus inquiétant se manifester ou reprendre de l'activité quand il s'agit des pires orientations sociétales et politiques; je n'entre pas dans le détail, vous lisez en détails le monde diplomatique et en savez peut-être bien plus que moi.
Je finis par ne plus croire qu'en la démarche individuelle, aux choix personnels qui petit à petit, par accumulations successives modifierons peut-être le devenir de tous, mais qui en tout cas nous permettent d'avoir de la satisfaction d'avoir fait des choix.
J'en finis même par me dire que nos choix les plus ultimes ne constituent eux-même que de modestes moyens de nous protéger du pire.
Je ne suis pas aigri, ni même désespéré, non, je vis à terre avec comme principales perspectives mon travail, ma maison, ma petite famille.
Il n'y a que la musique, l'art, la nature qui me permettent vraiment d'échapper à la pression du quotidien, et l'humour aussi.
En tout cas, quand vous serez de retour par ici, venez nous voir, aussi longtemps que vous le voudrez, vous savez que la porte est grande ouverte. Je rêve de longues soirée à discuter.
C'est toujours avec une immense joie que je vois apparaître SKOL dans ma liste de messages.
Bises à vous.

Bernard

Coucou les Skolonautes

toujours un plaisir de vous lire !

à bientôt, en France ?

mais prenez le temps de rentrer, car je veux encore lire vos aventures nautiques et humaines.

Georges

Merci pour la beauté douloureuse et passionnée de vos histoires magnifiques.

Dans la dernière livraison du Monde Duplo-zygo-matique: la parution d'un article très intéressant et généraliste:
" L' anthroposophie, discrète multinationale de l'ésotérisme".

karel et katrie

Queridos marineros,
Merci pour le coup de pied qui me fait taper le clavier du laptop. Heureusement surpris par votre discours ouvert sur les 4 années passées si vite. Je vous remercie de nous faire partager vos sentiments personnels ( c’était très rare dans vos blogs; je crois que je peux comprendre et respecter votre “privacy”)
Comme toute forme de vie a pris son origine dans la mer et après a évolué vers la terre je comprends l’attrait de gratter la terre et voir les plantes et légumes pousser et “living from the fat of the land”
Pêcher des pommes de terre pour en faire des frites. Avec mayonnaise et des moules et une chope Stella Artois…
Je suis convaincu que la France a besoin de votre acquis ramassé après tant d’années, donc n’ayez pas peur de revenir ( il y a +/- 35000 communes en France ou vous pouvez partager/raconter vos exploits avec vos compatriotes…)
Hasta siempre
K&K

elisabeth

Mes chers vous deux,

vos aventures racontées avec humour et grand réalisme m'ont toujours captivée. J'ai pu imaginer vous 3 (avec skol) dans les scenarios les plus menaçants comme les plus bucoliques . Mais j'ai eu aussi un grand plaisir en lire vos inquiétudes par rapport au monde et ceux qui l'habitent ... sur le retour attendu et redouté .
Je vous dis bravo et merci de partager avec "nous" vos aventures, vos doutes, vos espoirs et vos analyses de ce monde qui bouge trop vite beaucoup trop pour que nous puissions tout comprendre et tout intégrer .

Toujours en vous souhaitant des bons vents, bonne étoile et bonne humeur dans vos chemins tracés par la mer où par la terre .

Bises,

Elisabeth

Liliane et André

Nous vous reconnaissons bien tous les deux au bout de cette longue tablée sympathique!
Au vu de ce parfait résumé ,Isabelle a cerné tout votre grand voyage avec recul et observance en faisant le mixte du bon et du moins bon, de l’essentiel et de l’anecdotique, des rencontres multiples et quelque fois rares, de vos inquiétudes liées à l’inexpérience ou à la météo , de vos hésitations ou de votre aptitude pour faire face aux événements. Ces quatre années ont été bien utiles finalement pour réaliser ce rêve de voyage et d’aventure. Mais votre remontée sera sans doute pas mal sollicitée par un questionnement d’importance: quoi décider quand vous aurez retrouvé la France? Nous comprenons que déjà la question se pose à chacun de vous deux et différemment semble -t-il?
Encore quelques milles nautiques pour y répondre sagement, objectivement!
Bon vent à vous pour trouver la solution.
On vous embrasse

Isabelle

@ Mitch
Nous sommes touchés de ton témoignage réflexif. Oui, il s’agit de faire des choix, renoncer au “jaipaslechoitisme” qui guette ou au “ilnypasdalternativisme" qui nous est proposé par l’environnement médiatique mainstream.
Notre carré aussi te sera ouvert pour des discussions interminables.
On t’embrasse bien fort et toute la petite famille chérie aussi

@ Bernard :
Encore dix-huit mois au bas mot !

@ Georges :
Merci à toi, et oui à tes suggestions de lecture.
Le diplo de juillet, nous ne l'avions pas encore téléchargé mais du coup on est allés voir et on a en plus grattouillé un peu.
Voilà qui change mon regard sur la "pédagogie steiner" (pas celui d'Ariel , qui l'assimilait déjà à une secte) mais aussi j'avoue que je faisais partie des personnes qui confondent agriculture biodynamique et agriculture biologique . Cela dit, même avec des mantras, les agro-bio dynamiques font moins de dégâts que les agro-industriels comme on le voit ici en argentine où les fruits et légumes n'ont pas le dixième de la variété et de la saveur de ceux qu'on trouve en France.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)