« 7° Nord - Water out ! | Accueil | 0° Nord / Sud - Equateur »

17 novembre 2014

Commentaires

Karel

MMes très chers,

J’espère de tout mon coeur qu’avec le vent les bons esprits reviendront. De toute façon je suis avec vous ( qui n’est pas vraiment un exemple d’un bon djinn, ni la réincarnation de Poseidon/Neptunus, mais il faut vivre avec ce qu’on vous offre...Knipogende emoticon )
Oubliez le verbe inculper, l’avenir se trouve devant vous à l’ouest, et la godille... c’est pour les touristes à Venice.
By the way, I went in our local library and found a book entitled:”Longitude” l’histoire véridique d’un génie solitaire ( John Harrison, qui n’est pas le frère de Georges ) qui a résolu le plus grand problème scientifique de son temps.

Let the Force be with you

Karel

Mitch

Je profite de ce petit commentaire pour vous dire que je pense souvent à vous, d'une part en vous enviant mais aussi suite aux différents épisodes familiaux et notamment la disparition de ta maman. Tu dois sans doute te souvenir que je venais de devenir "orphelin" lorsque nous nous sommes rencontrés en "Urlande" comme dit Ariel. Il se passe vraiment quelque chose en nous, bien que nous soyons des "grands", lorsque cela nous tombe dessus. On se croit très forts et on s’aperçoit dans ces moments là qu'il demeure des faiblesses ou des fragilités. Au final, tout cela fait remonter des choses à la surface et je pense qu'il s'agit principalement de choses qu'on l'on a à régler avec soi-même. Concernant le fait que tu aies eu le sentiment de te sentir coupable de ne pas avoir été présente au moment de son départ, je voudrai de te dire que personnellement, je pense que le plus important est le bilan, pas simplement le dernier instant, c'est en tout cas mon point de vue. J'ai moi aussi manqué ce rendez vous avec ma mère, mais j'ai le sentiment que ce qui devait être dit l'a été.
Je vous embrasse tous deux très fort et j'espère vraiment vous vouir en décembre, tenez nous au courant si vous êtes dans l'Est !

A bientôt,

Michel

Isabelle

Merci à vous deux et à tous ceux qui m'ont envoyé un mot d'affection en dehors du blog.
Il ne s'agissait pas de sentiment de culpabilité, mais d'un véritable manque, un besoin profond et non satisfait de serrer mes proches et mes enfants dans mes bras, besoin de pleurer et rire et boire du bon vin avec ceux qui l'ont connue, besoin d'accomplir des gestes au lieu de juste imaginer ce qui se passait à La Rochelle.

Je vais pouvoir accomplir certains de ces gestes bientôt, puisque nous prenons l'avions dans quelques jours.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)