« Rêves de terres | Accueil | Contributions »

16 janvier 2020

Commentaires

Philippe Lagarrigue

Chère Isabelle, bien triste nouvelle et désolé pour vous deux, c’est la vie, une suite de hauts et de bas dont il faut surtout garder le côté positif, un magnifique voyage et des rencontres extraordinaires.

Angèle

Chère Isabelle,
Votre blog nous a nourri d'ailleurs, de voyages et de possibles pendant des années.
Merci pour tous ces partages.
Une fois encore, votre histoire et votre écriture sont très touchantes.
Quelle sincérité...
Vous avez résisté à bien des tempêtes et vous continuez. Bravo.
Que tout notre courage vous accompagne.
Prenez bien soin de vous...

Liliane et Andre

Qu’il est difficile Isabelle de trouver des mots pour vous dire du fond du cœur combien et combien précisément vous avez su exprimer votre peine, votre désarroi mais aussi votre objectivité, votre désir de comprendre.

José

Amigos! igualmente: fantástico !! Gracias por compartir , hemos aprendido mucho de ustedes, gracias.
Hasta siempre. José desde La Paloma.

isabelle

@ Philippe, Angèle, Liliane, José: je suis touchée de vos réactions, merci.

jannick

Bonjour Isabelle et Ariel,
J'ai lu vos aventures et j'étais avec vous.
J'ai cru sentir que des moments très difficiles au plan de votre relation se sont joués, et n'ai pas été surprise. Mon peu d'expérience de la vie sur un bateau m'a tout de suite fait comprendre à quel point ce confinement peut mettre à rude épreuve la relation, surtout pendant une durée si importante ! Déjà que chaque individu, suivant sa trajectoire, peut s'éloigner de celle de ceux qu'il aime. Et qu'au fil du temps, ça finit par se voir.
Alors sur un bateau, ça peut potentiellement aller plus vite car il n'y a pas toujours autre chose à observer et vivre ...
Je vous admirais de tenir, de poursuivre, et de vous retrouver car certains billets le montraient. Je vous admire toujours d'avoir oser ce projet et les risques qu'il comportait.
Vous auriez pu vous retrouver encore à la fin de cette belle aventure, mais cela n'a pas été. C'est comme ça, c'est douloureux, ce sont des regrets, ce peut être retrouver une liberté, ce peuvent être tant de choses, qui évoluent au fil des semaines et des mois.
Personne n'est responsable à 100 %, chacun avec son histoire et son modèle du monde est acteur de l'amour et du désamour, le temps amènera je vous le souhaite tout le recul nécessaire pour accueillir pleinement le changement et envisager sereinement l'avenir ... et une autre relation entre vous deux, pleine du respect que chacun mérite. Vous le savez, après la tempête, le calme revient toujours et le cap est retrouvé.

isabelle

@ Jannick,

Merci de ce témoignage de lectrice de longue date!

J'apprécie de lire dans vos lignes que tout n'a pas été effacé et que les lecteurices attentives pouvaient percevoir une partie de nos difficultés. Non par exhibitionnisme mais parce que j'ai toujours désiré éviter le piège de la merveillification de la vie en mer. Il y a du merveilleux et il y a du difficile.

Quand aux responsabilités, je me désole un peu qu'une femme m’inflige un candide “personne n’est responsable à 100%” en réponse à la haute teneur en partage de responsabilité de ce texte.

Nous pourrions poursuivre cet échange, si vous le souhaitez, dans mon autre blog, à la rubrique “éco-féminisme” https://jurancon-skol.typepad.fr/transition/ecofeminisme/ où m’exprime plus librement sur ce thème.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)